Témoignage d’un passé rural

Comme dans d’autres parties du Tessin, la région du Val Mara compte de nombreuses structures en pierre construites dans le passé. Ils sont le résultat des besoins de la population, qui s’est adaptée aux caractéristiques de la terre, modifiant le paysage lorsque cela était possible à son avantage et créant des zones agricoles en terrasses sur des terrains escarpés. Ainsi, des églises, des fermes, des chapelles, des chemins de pierre, des lavoirs et des noyaux villageois entiers ont vu le jour même sur les terrasses les plus inaccessibles, souvent dans des murs de pierres sèches. Aujourd’hui, parallèlement à l’abandon de nombreuses zones anciennement cultivées, beaucoup de ces éléments ne sont plus entretenus et tombent dans un état d’abandon. Les murs en pierres sèches et les autres structures en pierre encore présentes dans la région témoignent du passé rural de la vallée et ont une grande valeur socioculturelle qui doit être préservée. Quelles structures du passé pouvez-vous observer autour de vous ?